fr
fr de
Réseaux sociaux - Actualités
Accueilactualite
16/03/2022

« EN CAS DE DANGER, JE DIS STOP »

« EN CAS DE DANGER, JE DIS STOP »

« EN CAS DE DANGER, JE DIS STOP. »
Explication de la charte STOP SUVA
 
La Caisse nationale suisse d’assurance (La Suva), organisme indépendant, fait partie intégrante du système suisse d’assurances sociales. Au-delà de fournir une couverture sociale à ses assurés, La Suva exerce un rôle de prévention au travers de programmes de sensibilisation dans le domaine de la sécurité au travail, à l’image de la charte STOP SUVA à laquelle nous avons adhéré.
 
La charte STOP SUVA

Élaborée en coopération avec les organisations patronales, les mandataires et les syndicats, la charte vise à améliorer la sécurité sur les lieux de travail avec un principe fondateur : aucun travail ne vaut la peine de risquer sa vie ou celle de ses collaborateurs.
Pourquoi « STOP » ?
Car en en cas de non-respect d’une règle vitale, il faut savoir dire STOP pour sa propre sécurité et parfois celle des autres, interrompre le travail en cours, informer son manager et mettre en œuvre ou rétablir les conditions de sécurité requises avec l’appui de son manager. Ensuite seulement, le travail peut reprendre.
En tant que signataires, nous nous engageons donc à placer la sécurité au cœur de nos préoccupations, et nos collaborateurs savent qu'ils sont autorisés à dire stop en cas de danger.
 

L’implication de Transvoirie

Travaillant essentiellement sur le terrain, les collaborateurs de Transvoirie (manutentionnaires, ripeurs, chauffeurs...) sont soumis à un environnement en changement permanent (météo, conditions de circulation, comportement du véhicule...). Leurs conditions de travail exigent une attention de chaque instant, et les exposent davantage à des risques.Ainsi, la charte STOP SUVA est plus qu’adaptée au métier de Transvoirie, qui opère depuis quelques mois aux côtés du service QHSEau sein de ses différents sites afin d’en expliquer les enjeux :
 
1/ j’identifie une situation à risque, je dis STOP EN CAS DE DANGER – INFORMER SON MANAGER
2/ je SÉCURISE
3/ je REPRENDS LE TRAVAIL
 
Trois étapes clés dont nous exigeons le respect absolu en toutes circonstances, en tant qu’entreprise responsable, par nos managers et collaborateurs.
Bien que la charte STOP SUVA énonce des principes d’une grande évidence et sans équivoque, des situations de travail auraient mérité son application. Aujourd’hui active, nous souhaitons qu’elle devienne un code réflexe pleinement intégré à notre culture de la sécurité.
 

Notre accompagnement et nos objectifs

Le service QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement) travaille sans relâche pour faire de la sécurité un message prioritaire. Former, éduquer et sensibiliser les collaborateurs d’Helvetia Environnement et de ses filiales, sont les missions quotidiennes du service ; la charte STOP SUVA s’inscrit ainsi pleinement au sein de son plan d’action 2022.
Après une analyse théorique des risques, l’équipe QHSE organise des visites terrain de sécurité avec pour objectif de travailler avec chaque collaborateur au sujet de son poste. Environ 300 personnes seront à ce titre impliquées en 2022 afin qu’elles soient placées au centre des réflexions. En parallèle de la politique de sensibilisation interne opérée par le service QHSE, des interventions externes seront également organisées. À titre d’exemple, en 2021, Mr Dalmaso livrait un témoignage choc et sans détour auprès de nos équipes terrain : un partage d’expérience qui ouvrait les consciences en matière de risques au quotidien et leurs conséquences.