Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr de
Réseaux sociaux - Actualités

Portrait

Emeric Simon

Accueiltalente emeric Simon
Propos recueillis par Elisa Lanzi,
Service Communication - 20.04.20
Emeric Simon
Responsable Maintenance

L'atout de Transvoirie

Emeric est responsable maintenance pour Transvoirie à Satigny. En parfaite autonomie sur son poste, il évoque, avec nous, les différentes facettes et nous parle de son quotidien, notamment pendant cette période de crise sanitaire liée au Covid-19. Découvrez son métier!

Quel est ton métier ? Quelles sont tes tâches ? Une journée type ?

Je suis responsable maintenance à Transvoirie Satigny et je dirige l'atelier de réparation composé d'une équipe de trois mécaniciens. Je suis en charge de tout ce qui a trait à la maintenance curative (réparer les pannes) et la maintenance préventive (anticiper l'apparition des pannes). Nous travaillons sur l'entretien d'un parc de véhicules poids lourds pour la gestion des déchets, tels que des bennes à ordures ménagères, des camions grues et des compacteurs.

Les tâches sont variées et demandent beaucoup de flexibilité. Lorsque je commence ma journée à 7h00, je salue mon équipe à l'atelier, et je repartit le travail prioritaire. Ce relationnel quotidien est important pour un travail équilibré.

Il n'y a pas vraiment de journée type; chaque jour, nous avons des urgences à gérer. Les tâches peuvent être différentes, car elles dependent de la nature du problème. Nous pouvons avoir plusieurs urgences à gérer en même temps! Des pannes, des casses ou un accident sur un véhicule, ce sont des choses qui arrivent dans notre activité!
 
L'imprévu fait partie de notre quotidien, il faut savoir s'organiser pour trouver des solutions efficaces.
 
La journée termine à 17h mais, en cas d'urgences, nous pouvons aussi terminer plus tard. 

Qu'est-ce qui te plaît particulièrement dans ton travail?


La coordination des travaux et le fait de trouver des solutions. L'idéal est de trouver LA solution la plus performante, celle qui est moins coûteuse et la plus rapide, pour permettre au matériel de retrouver le circuit de collecte au plus vite.

Pour ce métier, il est également  important de se coordonner avec les autres équipes pour effectuer une bonne maintenance.

Pour quelles raisons fais-tu ce métier?

J'ai commencé très tôt à bricoler tous ce que je trouvais. La mécanique m'a toujours intéressé. C'est pour cette raison que j'ai complété mes études par un diplôme dans ce domaine en France Voisine (sciences, technologie, industriel) option génie mécanique et ensuite avec une option maintenance de matériels. J'ai toujours été intéressé par les poids lourds, les véhicules en tout genre et les nouvelles technologies.  

Avant, je travaillais comme technicien itinérant et j'ai appris à travailler dans différents domaines de la réparation. Je voulais diriger ma propre équipe et j'ai donc trouvé ce travail chez Transvoirie.  

Quelles difficultés as-tu rencontrées? Comment tu les as résolues?

La plus grande difficulté de mon métier est de bien connaître le fonctionnement de chaque matériel. Un matériel (camion) est composé d'un équipement, de marque différente pour effectuer des opérations différentes. Le Parc matériel est composé d'environ 110 matériels, il est important de comprendre la marque, son fonctionnement et, selon le type de panne, trouver une solution. La seule manière de résoudre cette difficulté, c'est de s'informer, rechercher et persévérer. La solution arrive toujours par le travail et l'expérience.

 « La solution arrive toujours par le travail et l'expérience. »
 

Comment la crise Covid-19 a-t-elle modifié tes journées de travail et tes habitudes?

Le télétravail n'est pas possible dans nos activités, car nous devons gérer des urgences et réparer du matériel qui nécessite une présence physique. Pour des raisons de santé, l'un de nos collaborateurs est resté à la maison, étant une personne particulièrement à risque.

Les gestes barrière et mesures de prévention sont respectés par nos équipes. Gel désinfectant et masques ont été mis en place depuis le début de la crise.